Foire aux questions

Qui sera l'employeur ?


Feel Intérim sera votre employeur et non l'entreprise où vous allez effectuer votre mission. A ce titre, Feel Intérim gére votre contrat dans sa totalité (versement de la paie et des acomptes, établissement des diverses attestations,etc.). Par contre, c'est l'entreprise où vous exercez votre mission qui est responsable des conditions d'exécution de votre travail. Vous devez, donc, respecter son règlement intérieur en matière de qualité, d'hygiène, de sécurité et d'environnement.




Que signifie, faire jouer la souplesse du contrat de mise à disposition ?


Le terme du contrat de mise à disposition peut être avancé ou reporté à notre initiative. Pour les missions inférieures à 10 jours, le terme peut être avancé ou reporté de 2 jours. Pour les missions d'une durée supérieure, le contrat peut être avancé à raison d'1 jour pour 5 jours travaillés (sans réduire la durée de la mission de plus de 10 jours) et reporté à raison d'1 jour pour 5 jours travaillés (dans la limite de la durée maximale du contrat de mission). Le fait pour le salarié de refuser ou de rompre son contrat au cours de l’aménagement du terme est considéré comme une rupture anticipée du contrat. Dans ce cas l’indemnité de fin de mission n’est pas due.




Le salarié intérimaire, a-t-il le droit à des congés payés ?


Le salarié intérimaire a droit à une indemnité compensatrice de congés payés pour chaque contrat, qu'elle qu'ait été la durée de celui-ci.

Cette indemnité a le caractère de salaire. Elle est donc soumise à cotisations tant patronales que salariales et est imposable.

L'assiette de l'indemnité compensatrice de congés payés est de 10% de la rémunération totale brute, indemnité de fin de mission comprise et versée pour la totalité de la mission (contrat initial plus renouvellement).




Dans quels cas l'IFM n'est-elle pas versée ?


L'IFM n'est pas versée en cas : de rupture du contrat a l'initiative du salarié intérimaire, de faute grave du salarié intérimaire, de force majeure, de refus de souplesse par le salarié intérimaire, d'embauche immédiate en CDI du salarié intérimaire par l'entreprise utilisatrice et enfin à la suite d'un contrat de mission-formation.




Existe-t-il une période d'essai en Intérim ?


Il existe une période d'essai dans tous les contrats de mission, elle varie selon la durée de votre mission : 2 jours d’essai pour une mission inférieure à un mois 3 jours d’essai pour une durée de mission comprise entre 1 et 2 mois 5 jours d’essai pour un contrat de mission de plus de 2 mois Au cours de la période d’essai, le salarié, l’entreprise utilisatrice et l’entreprise de travail temporaire peut immédiatement interrompre la mission.




Quelle est la différence entre la sous-traitance et l'intérim ?


La sous-traitance est l'exécution d'une tâche définie assortie d'une obligation de résultat et encadrée par le sous-traitant. Ce dernier facture une prestation. Feel Intérim met à disposition du personnel sous respect d'une obligation de moyen et de prudence. Ce personnel est encadré par l'utilisateur et Feel Intérim facture les heures réalisées.




L'intérim, quels coûts ?


Le coût de l'intérim correspond au calcul suivant : taux horaire de paie multiplié par le nombre d'heures travaillées multiplié par le coefficient de vente de la prestation demandée. Ce coefficient de vente varie en fonction, de la rareté du profil recherché, du niveau de tension du marché du travail local, et du taux horaire de l’intérimaire. Ce coefficient comprend notamment : -Les indemnités de fin de mission -Les indemnités compensatrices de congés payés -Les charges patronales A noter que ce coefficient ne s’applique qu’aux éléments de salaire soumis à charges. Il arrive que le salarié intérimaire perçoive des primes ou autres compensations financières non soumises à charges sociales. Ces autres éléments de rémunérations seront refacturés avec un coefficient minoré, pour couvrir les frais financiers liés à l’avance de fonds ou à la gestion administrative spécifique à ces éléments (gestion titres déjeuner, remboursement contre fourniture de justificatifs, etc.)